Navigate to agrarlobby stoppen

Navigation

Titelbild des Artikel: Politique agricole : une nouvelle phase débute

Politique agricole : une nouvelle phase débute

La réforme de la politique agricole tout comme les initiatives sur les pesticides ont échoué. Mais la nécessité d’agir est si forte que de nouveaux projets de réforme seront bientôt sur la table. Les organisations environnementales continueront à s’engager activement en faveur d'une agriculture durable.

La science le démontre depuis des années : les conséquences environnementales de la politique agricole sont dramatiques. La diversité des oiseaux et des insectes est en déclin, les forêts sont affaiblies par la surfertilisation et des résidus de pesticides se retrouvent dans l'eau, le sol, l'air et même dans nos corps. En outre, 20 à 30 % des émissions de gaz à effet de serre sont directement liées à notre alimentation. Nous devons agir. La science le dit, les organisations environnementales le disent, de nombreux agriculteurs et agricultrices le disent aussi.

Pourquoi rien ne se passe ?

Mais alors pourquoi si peu d’actions sont-elles entreprises pour résoudre ces problèmes urgents ? Les véritables réformes sont encore et toujours étouffées dans l'œuf par un puissant lobby agricole : par des à-coups au parlement, des accords douteux ou des oppositions à des projets concrets. Mais pourquoi agit-il de la sorte ? Car, dans le cas contraire, l'industrie des pesticides, les négociants d’engrais et les importateurs de fourrage seraient les grands perdants.

Il y a presque un an, nous avons lancé la campagne Stop à l’agrobusiness pour montrer à quel point la nature est menacée, identifier qui porte une responsabilité et qui doit agir dès maintenant. L’ensemble des acteurs ont été interpellés à l’aide d’un appel en faveur d’une agriculture durable : le monde politique, l'union suisse des paysans, le commerce de détail, les agriculteurs-trices et les consommateurs-trices.

Quelle est la suite ?

La politique agricole entre maintenant dans une nouvelle phase. Le Conseil fédéral doit maintenant présenter un rapport sur ce que devrait être la politique agricole et alimentaire à l'avenir. Les organisations environnementales joueront un rôle constructif dans ce processus. Nous continuerons à nous engager avec détermination en faveur d’une agriculture durable. Pour nos enfants, pour la biodiversité, pour notre climat.

Restez proches de ces enjeux à nos côtés en nous suivant à travers nos canaux sur les médias sociaux, en consultant nos sites internet et en vous abonnant à nos newsletters. Nous tenons à remercier toutes les personnes engagées dans la campagne, les agriculteurs et agricultrices qui nous soutiennent ainsi que les personnes présentes au premier plan et dans l’ombre pour leur immense contribution !