Navigate to agrarlobby stoppen

Navigation

Faire barrage à l’agrobusiness –
Pour une agriculture durable

Le puissant lobby de l’agrobusiness prétend défendre les familles paysannes suisses alors qu’en réalité il ne défend que ses propres intérêts. Cette agriculture intensive tue les oiseaux, les insectes et empoisonne nos eaux ainsi que notre alimentation avec ses pesticides.

Le lobby de l'agrobusiness fait constamment obstacle au changement de modèle vers une agriculture durable. Nous en appelons à tout un-e chacun-e à œuvrer dès maintenant pour une agriculture durable:

  • Nous demandons une politique agricole qui diminue radicalement l'utilisation des pesticides, des engrais et des importations de fourrage tout en préservant efficacement la biodiversité.
  • De l'Union suisse des paysans (USP), nous attendons qu'elle prenne véritablement ses distances avec les intérêts de l'agrobusiness et qu'elle oeuvre de manière constructive au développement d'une agriculture durable.
  • Du commerce, nous attendons des prix équitables et stables pour les agriculteurs de même qu’une promotion active de l’alimentation produite de manière durable.
  • Nous encourageons les paysan-ne-s à s'engager résolument sur la voie d'une agriculture durable.

En tant que consommatrices et consommateurs, nous protégeons les sols, l’eau et les familles paysannes en achetant et consommant des produits issus d’une agriculture durable.

Je soutiens cet Appel!

Le puissant lobby de l'agrobusiness prétend défendre les familles paysannes suisses alors qu’en réalité il ne défend que ses propres intérêts. En effet, ce sont les producteurs de pesticides ainsi que les importateurs d’aliments concentrés pour animaux qui sont notamment les principaux bénéficiaires des milliards de subventions. Et non l’agriculture paysanne.

L’agriculture poussée aux hauts rendements tue les oiseaux et les insectes. Elle empoisonne aux pesticides nos eaux et nos denrées alimentaires. Elle engraisse un cheptel surdimensionné avec du fourrage importé, ce qui génère d’énormes quantités de purin, source de pollution pour nos sols, nos eaux et nos forêts. Pourquoi en est-il ainsi? La raison est simple: le lobby de l'agrobusiness fait constamment obstacle au changement systémique vers une agriculture durable.

Nous demandons un changement rapide. Compte tenu du déclin de la biodiversité et de la crise climatique, ne pas s'engager énergiquement contre le statu quo devient irresponsable. Nous en appelons à tout un-e chacun-e à œuvrer dès maintenant pour une agriculture durable:

  • Nous attendons des autorités et du Parlement une politique agricole qui diminue rapidement et radicalement l'utilisation des pesticides et des engrais et qui préserve efficacement la biodiversité. Au lieu d'engraisser trop d'animaux avec des aliments concentrés importés, il faut cultiver davantage de céréales, de légumes et de fruits pour la consommation humaine, ce qui contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre.
  • Nous attendons de l'Union suisse des paysans (USP), qu’elle joue un rôle constructif dans le développement d’une agriculture durable. Après tout, il ne peut y avoir de sécurité alimentaire sans terres fertiles et sans la biodiversité et son cortège d’insectes auxiliaires. Pour y parvenir, l'USP doit se détacher des intérêts de l'agrobusiness. Des milliers d'agricultrices et agriculteurs innovants démontrent déjà tous les jours que production et écologie peuvent coexister en harmonie.
  • Nous attendons du secteur du commerce de la transparence dans les chaînes d’approvisionnement et un soutien équitable des producteurs dans la mise en oeuvre d’une agriculture durable. Nous attendons également que les critères exigés par le secteur pour les produits aillent dans le sens de la protection du climat et de la nature, d’une réduction du gaspillage et d’un renforcement de l’économie circulaire.
  • Nous encourageons les agricultrices et agriculteurs à s'engager résolument sur la voie d'une agriculture durable. Ainsi, ils conservent, pour eux et pour les générations futures, la ressource la plus importante pour la production agricole: la nature.

En tant que consommatrices et consommateurs, nous protégeons les sols, l’eau et les familles paysannes en achetant et consommant des produits issus d’une agriculture durable.

Je soutiens l’Appel!

retour à la version courte

Signer l'Appel

Derniers signataires

  • Katharina W. Wohlen bei Bern 27 novembre 2020 09:44
  • Odette R. Geneve 27 novembre 2020 09:30
  • Cornelie w. geneve 27 novembre 2020 08:22
  • Emma P. Chêne-Bougeries 27 novembre 2020 08:07
  • Daniel R. Genève 27 novembre 2020 06:38

Nombre de signataires

36238 / 40000 Signatures
Portrait of Lisa Mazzone

«Nous avons besoin des agricultrices et agriculteurs et ils ont besoin de la nature. Servons nos intérêts communs, pas ceux des producteurs de pesticides.»

Lisa Mazzone, Conseillère aux Etats; Genève
Portrait of Markus Imhoof

«Enfant, je voulais de venir paysan. Aujourd'hui, je serais l'esclave
de l'industrie agricole et des supermarchés.

Libérez les paysans!»

Markus Imhoof, Réalisateur du film «More than Honey»
Portrait of Simone Niggli-Luder

«En tant que biologiste et athlète, une nature préservée est très importante pour moi.
Assurons-nous que nos enfants puissent également en bénéficier.»

Simone Niggli-Luder, Athlète de courses d'orientation et biologiste
Portrait of Bruno Martin

«Ce n'est qu'en respectant les bienfaits que nous donne la nature que nous pourrons en pleine conscience développer une agriculture véritablement durable!»

Bruno Martin, Vigneron bio à Ligerz
Portrait of Samuel Bendahan

«Les agricultrices et agriculteurs doivent avoir droit à de bonnes conditions de vie et de travail, tout en pouvant garantir une production d’aliments de qualité, respectueuse de l’environnement.»

Samuel Bendahan, Conseiller national PS, Lausanne
Portrait of Julia Bürgin

«À l'échelle de la planète, c'est (déjà!) l'agriculture paysanne qui nourrit le monde, et pas l'agro-industrie. Pour répondre à l'urgence climatique et au besoin de souveraineté alimentaire, il faut plus de micro-fermes qui produisent localement et une plus grande "biodiversité" des fermes ainsi que des canaux de distribution.»

Julia Bürgin, Co-fondatrice de Cultures Locales à Dardagny (GE)
Portrait of Nicolas Jutzet

«Le système actuel empêche l’agriculture suisse de se développer de manière efficiente, innovante et durable, car elle favorise la surexploitation des sols. Si déjà, les aides directes doivent être conditionnées à une application stricte des normes environnementales.»

Nicolas Jutzet, Vice-président des jeunes PLR
Portrait of Nikolai Orgland

«La perte de biodiversité dans nos terres agricoles est déjà plus avancée en Suisse que dans nos pays voisins. Agissons maintenant avec une réforme durable de notre politique agricole !»

Nikolai Orgland, Jeunes Vert‘libéraux Suisse, Étudiant EPFL Lausanne
Portrait of Daniel Tecklenburg

«On estime que c'est le rôle des agriculteurs de prendre soin de leur environnement, voire d'essayer d'améliorer ou de rattraper les dégâts faits par les générations précédentes.»

Daniel Tecklenburg, Membre du comité de BioGenève
Portrait of Céline Vara

« Soutenir les agricultrices et agriculteurs qui produisent de la nourriture locale sans pesticide, c’est dans notre intérêt à toutes et tous »

Céline Vara, Conseillère aux Etats

Actualités

En savoir plus

S'engager

Stop à l'agrobusiness

Suivre la campagne
sur les réseaux sociaux

Rester informé